Pages

Monday, October 7, 2013

Comment le courtier est paye, ou, la commision



Comme le courtier immobilier est travailleur autonome, chaque courtier est libre de fixer à sa guise le montant de sa rétribution. En général, celui-ci varie entre 4, 5 ou 6%, plus taxes applicables, du prix de vente de la propriété. À ne pas confondre avec le prix demandé pour la propriété. Certains s'en tiennent à un taux fixe indépendamment de la fourchette de prix dans laquelle se situe la propriété vendue. D'autres, adoptent une politique de taux de rétribution en fonction de la fourchette de prix dans laquelle se situe la propriété. Une propriété haut de gamme dans ce cas commandera un taux de rémunération plus bas qu'une propriété beaucoup plus modeste.

Pas de vente, pas de rétribution et aucun frais à payer!Il est important de souligner que cette rétribution se partage dans la majorité des cas entre le courtier inscripteur, soit celui qui a le mandat de vendre la propriété, et le courtier collaborateur, soit celui qui représente l'acheteur de la propriété. Évidemment, s'il n'y a aucune vente, et ce contrairement aux sites immobiliers de "vente par le propriétaire", il n'y a aucune rétribution à payer ni dépenses publicitaires ou autres à assumer par les vendeurs. Tous les frais engagés et le temps investi sont donc entièrement assumés par le courtier.
Cette rétribution, versée par le vendeur n'est encaissable par le courtier que lors de la signature de l'acte de vente devant notaire, soit lorsque le vendeur touchera le prix de vente de sa propriété. Donc, si vous êtes acheteur et que vous retenez les services d'un courtier immobilier, vous n'aurez donc rien à débourser pour ses services professionnels. Pourquoi alors dans ce cas se priver des services d'un professionnel de l'immobilier ?
Quand vient le temps de vendre votre maison, deux options s’offrent à vous : vendre vous-même ou engager un professionnel pour vous représenter. Si vous choisissez de vendre vous-même, vous serez responsable de toutes les étapes et assumerez tous les coûts de mise en marché. Si vous faites affaire avec un courtier immobilier, vous devrez certes lui payer une rétribution, mais à la conclusion de la transaction seulement. Vous obtiendrez en retour les services d’une personne qualifiée tout en étant protégé par la Loi sur le courtage immobilier.
Par ailleurs, la rétribution que vous payez au courtier inscripteur ne va pas directement dans ses poches. Si un courtier collaborateur a participé à la vente, une partie de la commission globale (habituellement la moitié) lui est alors remise.
Le courtiert collaborateur est celui qui représente l’acheteur et qui collabore à la conclusion de la transaction. De plus, l'agence immobilière, soit l'employeur direct du courtier immobilier travaille, et la bannière que le courtier représente recoivent toutes deux une partie de cette rétribution.
Plusieurs autres dépenses sont engagées par le courtier inscripteur, telles que les frais de bannière, de publicité, de photographie, de bureau, de graphisme, de photocopies, etc. Ce n’est qu’une fois ces retenues faites que le courtier recevra sa «commission». Mais ce n’est pas tout! Le courtiert devra payer ses dépenses (auto, essence, assurance, etc.), prévoir un montant pour ses impôts et, à titre de travailleur autonome ne possédant pas de fonds de retraite de son employeur, il devra aussi s’en mettre de côté.
N'oubliez pas que le courtier immobilier que vous aurez choisi possède une police d’assurance responsabilité professionnelle et que l’industrie dans laquelle il évolue dispose d’un fonds d’indemnisation en cas de pépin.
Comme vous le voyez, la vente de votre propriété est une opération complexe et le courtier inscripteur doit travailler et engager des frais pour mériter sa rétribution.
La rétribution payée au courtier immobilier est-elle justifiée? 
Absolument, et voici pourquoi. Le travail du courtier immobilier ne se limite pas à poser une pancarte devant votre maison et à attendre que le téléphone sonne. En fait, de la rencontre initiale jusqu’à ce que vous apposiez votre signature sur l’acte notarié, le courtiert accomplit une multitude de tâches pour vendre votre maison rapidement et à un juste prix.
La multitude de tâches que doit accomplir un courtier immobilier qualifié.Saviez-vous qu’on doit franchir de nombreuses étapes pour mener à bien une transaction immobilière et pourquoi votre agent immobilier est l’expert qui vous assure de les franchir toutes avec succès ?
  • Visiter votre maison et préparer une analyse comparative du marché;
  • Photocopier l’ensemble des documents légaux ou faire les démarches pour les obtenir;
  • Il a accès au système MLS, base de données exclusive aux agents immobiliers, l’outil le plus important et le plus puissant qui fait en sorte que plus de 9 000 agents et courtiers immobiliers travailleront pour vous; honoraires d'un professionnel jusqu'à concurrence de 5 000 $ en cas de litige.
  • Rédiger une fiche technique de votre propriété et la réviser au besoin;
  • Préparer des stratégies pour favoriser la vente (ex. visites libres, publicité et autres outils de marketing);
  • Publier des photos sur le Service inter-agences® et sur le Web;
  • Recevoir tous les appels d’information ainsi que les demandes de visites;
  • Faire le suivi après les visites et vous présenter un compte-rendu;
  • Vous assister lors des négociations (révision complète de la promesse d’achat et des annexes, rédaction de la contre-proposition et conseils quant aux actions à prendre);
  • Faire le suivi pour s’assurer que les diverses conditions sont remplies (rédiger et obtenir les documents requis);
  • Remettre tous les documents légaux au notaire; vous accompagner lors de la signature de l’acte notarié.
Ces exemples ne constituent qu'une partie des tâches effectuées par le courtier inscripteur.