Pages

Sunday, October 13, 2013

Deuxième hausse consécutive des ventes au Canada en août 2013



Publié le 16 septembre 2013

N.B. Les données présentées ci-dessous sont des données non désaisonnalisées pour qu’elles soient comparables à celles publiées par la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ). L’Association canadienne de l’immeuble (ACI) publie dans son communiqué mensuel des données désaisonnalisées, d’où certaines différences entre ce texte et la publication de l’ACI.


Selon l’association canadienne de l’immeuble, 40 350 transactions résidentielles ont été réalisées au Canada par l’intermédiaire du système MLS® en août 2013, soit une hausse de 11,1 % par rapport aux ventes d’août 2012. Il s’agissait de la deuxième hausse mensuelle consécutive suite à onze mois de baisses. Le graphique 1 montre l’évolution des variations des ventes MLS® des trois dernières années au Canada.


Sur le plan géographique, les provinces de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et de l’Ontario se sont particulièrement démarquées, avec des hausses des ventes respectives de 28,6 %, 17,8 % et 10,6 %. En revanche, l’Île-du-Prince-Édouard (-24,6 %) et Terre-Neuve et Labrador (-5,1 %) ont enregistré les baisses de ventes les plus prononcées en août 2013.





Source : Association canadienne de l’immeuble

Toujours selon l’Association canadienne de l’immeuble, le prix moyen MLS® de l’ensemble des propriétés résidentielles vendues au Canada a atteint 378 369 $ en août 2013, en hausse de 8,1 % par rapport au même mois en 2012. Le graphique 2 illustre l’évolution des variations du prix moyen MLS® au Canada.





Source : Association canadienne de l’immeuble

Les plus fortes augmentations du prix moyen des propriétés résidentielles sont venues des provinces de l’Île-du-Prince-Édouard, de la Colombie-Britannique et de l’Alberta, où ces derniers ont respectivement augmenté de 9,5 %, 8,6 % et 7,1 % par rapport à août 2012. Le Québec a, pour sa part, enregistré la plus faible hausse, alors que le prix moyen est demeuré relativement stable, progressant de seulement 0,4 %.


Pour consulter le communiqué officiel de l’ACI, cliquez ici.

Précisions sur le marché de la revente au Canada

Les données sur le marché de la revente pour l’ensemble du Canada sont publiées mensuellement (aux alentours du 15e jour de chaque mois) par l’Association canadienne de l’immeuble (ACI).

Le marché de la revente au Canada et le marché de la revente au Québec


L’évolution du marché de la revente au Canada est un bon point de comparaison avec l’activité immobilière au Québec. Il est particulièrement intéressant de comparer la situation du marché de la revente dans les grands centres urbains canadiens. Aussi, de par son influence potentielle sur la confiance des consommateurs, l’activité sur le marché immobilier dans le reste du Canada peut avoir un effet sur le marché québécois. Par exemple, une situation difficile sur le marché immobilier dans l’ouest du Canada peut avoir une influence négative sur les consommateurs québécois, qui pourraient s’inquiéter de voir également une dégradation de l’activité immobilière au Québec.


- See more at: http://www.fciq.ca/Nouvelles_economiques/ReventeCAN_FR.html#sthash.FcVxnIIz.dpuf